Ecophyto II : zéro phyto ou restriction dans les espaces publics ?

Lancé en 2008 par le Ministère en charge de l’agriculture, Ecophyto a pour objectif de réduire progressivement l'utilisation des produits phytopharmaceutiques en zones agricoles et non agricoles. Ecophyto II confirme l’ambition initiale de réduction de 50%, du recours aux produits phytopharmaceutique, d’ici 2025. Il s’articule autour de plusieurs axes dont l’évolution des pratiques et des systèmes, l’innovation, ou bien encore la suppression des produits là où cela est possible. Ainsi, depuis janvier 2017, l’utilisation des produits phytopharmaceutiques de synthèse est interdite dans les espaces publics.

Tous les espaces publics et produits concernés ?

Les produits phytopharmaceutiques sont interdits dans la plupart des lieux publics comme les espaces verts, les forêts, les voiries et promenades, sauf... dans les zones privées,  les cimetières, les terrains de sports et les voiries difficiles d’accès. La loi rectificative « Pothier » autorise leur utilisation pour les zones de patrimoine historique ou biologique.

Tous les produits ne sont pas concernés par la loi, comme ceux à faible risque ainsi que les produits de biocontrôle. Pour en savoir plus : http://agriculture.gouv.fr/quest-ce-que-le-biocontrole.

Le biocontrôle, une alternative d’actualité

Le biocontrôle est l’ensemble des méthodes de protection des végétaux par l’utilisation de mécanismes naturels. Il vise à la protection des plantes en recourant aux mécanismes et interactions qui régissent les relations entre espèces, dans le milieu naturel. Son principe repose ainsi sur la gestion des équilibres des populations d’agresseurs plutôt que sur leur éradication.

C’est un axe de développement important pour Bayer, qui s’est engagé activement et avant même son lancement en 2015, dans le consortium du biocontrôle, ayant pour but d’apporter aux utilisateurs des alternatives aux produits phytopharmaceutiques de synthèse : https://www.bayer.fr/biocontrole

Quelles actions clés seront mises en place via Ecophyto II ?

  • L'augmentation du réseau DEPHY, le réseau de fermes agricoles qui met en oeuvre le projet de récution des produits phytopharmaceutiques, qui passera de 1900 à 300 exploitations
  • Le renouvellement du dispositif Certiphyto, désormais valable 5 ans pour toutes les catégories
  • La mise en place du dispositif expérimental de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP)
  • Le développement des alternatives aux produits phytopharmaceutiques

Formation et information : deux clés pour assurer

Ecophyto II démontre à nouveau que les bonnes pratiques lies à l'utilisation de ces produits évoluent et nécessitent une mise à jour régulière de ses connaissances. Pour aider les acteurs à adopter ces pratiques, Bayer a développé le Certiphytest.
C’est un outil permettant de vous entraîner pour le Certiphyto en évaluant vos connaissances et en vous faisant progresser. Il fournit des réponses détaillées pour approfondir vos acquis sur les bonnes pratiques et les alternatives.


Faites le test !