Maxforce : près de 30 ans d'expertise !

L’année 1992 voit l’apparition d’une première mondiale : Maxforce, le premier appât sous forme de gel pour lutter contre les blattes. Il ne s’agissait pas uniquement de créer un nouveau produit, mais également de repenser les modes opératoires. Retour sur cette technologie devenue incontournable.

Avant les années 1990, la lutte contre ces nuisibles se résumait pour l’essentiel à l’utilisation d'insecticides en pulvérisation. Elle imposait une mise en œuvre complexe liée à la typologie des clients : l'industrie agroalimentaire, la restauration collective... avec la difficulté d’accessibilité des zones, le respect des plages horaires imposant souvent un travail de nuit ou bien encore la délicate observance des délais de ré-entrée.

Les formulations Maxforce et l’adoption d’une nouvelle méthode de lutte ont désormais permis des avancées majeures en matière d’efficacité mais également de baisse de la pénibilité et de niveau de stress des opérateurs : le travail de nuit a pratiquement disparu aujourd’hui.

Du scepticisme à l'adhésion, en une trentaine d’années, ce gel blatte ne cesse d’innover.

En 1995, avec les nouveaux tubes de 35 grammes, Maxforce permet un travail plus précis mais se pose un défi éducatif de taille : faire évoluer les mentalités et les habitudes pour réussir son déploiement. Bayer met alors en place un plan de formation ambitieux auprès des applicateurs et de l’ensemble des professionnels. La pierre angulaire de ce plan, c’est la stratégie de rotation des appâts qui permet d’empêcher l’aversion : une première étape curative qui se manifeste par un nettoyage complet de la zone et une seconde étape préventive en positionnant les appâts gel.

Les (r)évolutions Maxforce sont alors en marche


2004 : Maxforce Premise est homologué et commercialisé (premier gel imidaclopride).

2006 : Bayer mène une étude de centaines d’ingrédients alimentaires et élabore une recette à l'appétence exceptionnelle pour créer Maxforce Prime. Ce gel, à base d’imidaclopride, est ainsi irrésistible pour les blattes même en cas de forte concurrence alimentaire. Par ailleurs, les tests ont démontré la réduction significative des populations dans les heures qui suivent son application.

2007 : la formulation originelle de Maxforce est totalement repensée, elle donne naissance à Maxforce Fusion. Ce nouveau gel, à matrice synthétique, progresse dans tous les domaines : il évite les refus d'appât, il est extrêmement appétissant, il est facile à appliquer et il s’adresse aux principales espèces de blattes juvéniles et adultes grâce à la technologie BlueBead (Les Billes Bleues).

2016 : La toute dernière technologie de gel Maxforce Platin arrive. C'est un produit toujours aussi facile d’emploi qui présente en plus l'avantage de résister à des conditions extrêmes : il peut descendre jusqu'à -20° sans se dégrader et être de nouveau utilisable au bout de 20 minutes, à l'inverse il peut résister jusqu’à 55° s'il est appliqué en petites gouttes en surface verticale. Maxforce Platin durcit rapidement, en seulement quelques heures, mais reste très appétant, jusqu'à 6 mois en fonction des conditions du site. Cet avantage permet au gel de ne pas tacher, il est donc facilement nettoyable en cas de besoin. Cette nouvelle recette permet aussi d’éviter phénomène d’aversion chez les populations de blattes, c'est-à-dire le refus de consommer le gel.

La gamme actuelle, Maxforce Prime et Maxforce Platin, illustre tous les efforts de développement visant l’efficacité renforcée de gels aux profils complémentaires. En somme, la vision de Maxforce développée il y a 30 ans se poursuit aujourd’hui.