Les bonnes résolutions de la 3D

Toute l’équipe Bayer ES vous adresse ses meilleurs vœux pour 2019 ! Et pour bien commencer l’année, voici une liste de 11 conseils utiles à mettre en œuvre au cours des 12 prochains mois.

La démarche clients

1. Écoutez vos clients : ils ne sont peut-être pas des experts de la lutte antiparasitaire, mais ils fournissent des informations précieuses. L'écoute est une compétence qui s’apprend, et s’enseigne.

2. Assurez le suivi des contrats : sollicitez régulièrement les commentaires des techniciens sur les clients dont les chantiers posent problème. De nombreux techniciens ne font pas remonter systématiquement des situations critiques sur des chantiers particuliers : au sujet de clients peu coopératifs, chantiers sous-vendus ou problématiques nuisibles difficiles à gérer. Cela peut être fait selon un calendrier (annuel) qui favorise la participation de chacun.

La cohésion des équipes et la santé au travail

3. Organisez des sessions de réunion entre les acteurs de l’entreprise : Organisez régulièrement des réunions avec les techniciens, commerciaux, assistants, pour une discussion ouverte sur tous les problèmes d’organisation. La cohésion des équipes est indispensable pour renforcer la confiance et le leadership de chacun. Ces réunions peuvent aussi être l’occasion de faire partager les valeurs de l’entreprise par les dirigeants.

4. Révisez les procédures de travail : Assurer vous vous de la cohérence et de la pertinence du flux de décisions au sein de l’entreprise. Prennez le temps de vérifier que l’ensemble du schéma décisionnaire depuis la réception de l’appel du client jusqu’à la facturation est optimisé et que chaque acteur de l’entreprise joue son rôle de façon adéquate.

5. Organisez des entretiens individuels : chaque salarié de l’entreprise doit pouvoir annuellement rencontrer son responsable hiérarchique pour faire le bilan de son action au cours de l’année écoulée et définir des objectifs pour l’année suivante. C’est l’occasion de remotiver toutes les parties prenantes.

6. Améliorez de la santé au travail : Dans le cadre de la diminution du risque d’accidents du travail, prenez du temps pour étudier toutes les pistes d’amélioration, notamment en matière de risque de déplacements (routier et/ou à pied), liés à la manipulation des produits (risque de projection, déversements accidentels, etc…), aux manutentions diverses, ou encore aux contorsions liées à des zones d’accès difficiles qui sont caractéristiques de la profession.

Les bonnes pratiques

7. Planifiez la maintenance du pulvérisateur / des équipements d’application : La qualité de la pulvérisation est un élément essentiel à la réussite d’un traitement. Il est important de vérifier le bon fonctionnement des appareils de traitement (vérification de fuites éventuelles, changement de joints, nettoyage ou changement des buses, etc…), à minima de façon annuelle.

8. Prévoyez l'étalonnage des traitements : Il est aussi impératif d’étalonner régulièrement ses applications, de façon à s’assurer de la bonne répartition du traitement, à la bonne dose, sur une surface donnée. Cette opération peut se faire à l’occasion de la vérification des équipements. Vous pouvez aussi utiliser gratuitement la fonctionnalité de Calcul de Dosage en téléchargeant l’application Pest Partner.

9. Assurez-vous de la mise à disposition des EPI : un stock suffisant d’équipements de protections individuelle et autres matériels nécessaires à la bonne réalisation de la prestation doit être mis à disposition pour tous les techniciens (boites appâts rongeurs, pistolets applicateurs de gels, lampes, genouillères et autres consommables). En savoir plus sur les EPI

10. Vérifiez le local de stockage des produits : Au moins une fois par an, assurez-vous de la conformité du local de stockage des produits (vérification des aérations, extincteurs, nettoyage) ainsi que de l’évacuation des produits périmés et/ou emballages vides en conformité avec la règlementation.

11. Assurez-vous que les techniciens prennent connaissance des étiquettes : de façon régulière et à minima lors de chaque utilisation, les techniciens doivent consulter les étiquettes des produits qui sont utilisés. En effet, l’évolution de la règlementation amène les fabricants de biocides modifier le contenu des étiquettes. Les techniciens doivent être au fait de ces éventuels changements. En savoir plus sur les étiquettes

Nous espérons que ces 11 conseils vous seront utiles. Bonne année à tous !