Moustiques : une lutte toujours nécessaire

La célébration du World Mosquito Day – Journée internationale du moustique – est l’occasion de rappeler combien le contrôle des populations de moustiques est essentiel. Focalisée sur la lutte contre le paludisme, cette journée aura lieu le 20 août.

// World Mosquito Day

Célébré depuis 1930, le World Mosquito Day marque une découverte historique. Le 20 août 1897, Ronald Ross a prouvé que la maladie était transmise des moustiques. Peu après, on découvrait qu’il s’agissait de femelles du genre Anophèle. Ce lien entre moustique et transmission du paludisme a jeté les bases de la lutte contre la maladie. 

La journée du World Mosquito Day a pour but de :

- sensibiliser aux causes de la maladie et aux moyens de la prévenir
- collecter des fonds pour la recherche

C’est aussi l’occasion de saluer les efforts des scientifiques et des services de recherche et de développement, qui s’efforcent continuellement de faire avancer le contrôle de la maladie.

 

// Le paludisme 

Le paludisme est une maladie potentiellement mortelle due à un parasite. D’après les dernières statistiques, ce fléau tue environ 450 000 personnes par an dans le monde. 228 millions nouveaux cas sont apparus en 2018.

Le paludisme concerne plus de 100 pays généralement situés dans les zones tropicales. Onze d’entre eux (l’Inde et sur le continent africain) concentrent environ 70 % de la morbidité et de la mortalité du paludisme dans le monde. Au niveau mondial, les enfants représentent près de 70 % des décès dus à la maladie.

 

// Une lutte nécessaire

Il est donc crucial de mettre en œuvre la destruction des gîtes larvaires ainsi que la lutte antivectorielle, dont l’efficacité est reconnue. Sa mise en œuvre se fait majoritairement par le biais de moustiquaires à imprégnation durable (MID) et de pulvérisations d’insecticide à effet rémanent à l’intérieur des habitations (PIH).

La deltaméthrine est un insecticide recommandé, notamment par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour lutter contre les moustiques adultes. Cette molécule, contenue dans Aqua K-Othrine®, agit à la fois par contact et par ingestion. Le produit, destiné aux traitements spatiaux contre les moustiques, s’utilise en intérieur et autour des bâtiments privés. Approuvé par l’OMS pour la lutte antivectorielle, il s’applique :

- à froid à l’aide de tous les types de générateurs de brouillard pour le traitement UBV (Ultra Bas Volume),
- à chaud à l’aide de thermonébulisateurs*

 

// La démoustication 

Les moustiques – les Anophèles, mais aussi les Aedes et les Culex – transmettent d’autres maladies : dengue, virus du Nil occidental, chikungunya... Ces affections semblent être en augmentation, y compris en Europe et en Asie ainsi que dans les départements d’outre-mer. 

Grâce à des efforts constants en recherche et développement (R&D), Bayer a récemment pu mettre à disposition un nouvel insecticide particulièrement efficace contre les moustiques.  Harmonix® InsPyr est à base d’extrait de fleur de pyrèthre et ne contient pas de PBO. Le produit est utilisable aussi bien en extérieur, qu’en intérieur, en intérieur nébulisation comme en pulvérisation. Très apprécié pour son faible impact environnemental, son un effet knock-down est très rapide.

 

// Le paludisme, une priorité sur l'agenda de Bayer

Bien que le nombre de décès dus au paludisme aient été réduits de 7 millions au cours des deux dernières décennies, la lutte contre la maladie fait face à un certain nombre de défis : résistance aux insecticides, changement de comportement des moustiques, budgets parfois insuffisants, vraisemblablement le changement climatique…

Depuis plus de 60 ans, le groupe Bayer est actif dans le domaine de la prévention et du traitement du paludisme. Il développe et met à disposition des outils de lutte antivectorielle sûrs et efficaces (PIH, matières actives pour MID). Ces outils à base d’insecticides restent les moyens les plus rentables de prévenir la maladie à ce jour.

En dépit de la situation sanitaire, Bayer continue de soutenir ses partenaires dans la mise en œuvre de la lutte antivectorielle en garantissant la disponibilité continue des outils de lutte antivectorielle à ceux qui en ont le plus besoin.

 

 

* Pour une efficacité optimum, il est conseillé d’équiper le thermonébulisateur d’un tube de type high performance fogging spécifiquement adapté à la thermonébulisation des bases aqueuses