Comment lutter efficacement contre les fourmis

Question : J’ai du mal à maîtriser les invasions de fourmis chez mes clients. Les clients ne veulent pas qu'on utilise des produits chimiques forts et malodorants chez eux. Les appâts que je mets en place attirent beaucoup de fourmis mais les clients ne sont pas satisfaits car ça ne règle pas le problème. Je reçois beaucoup d’appels pour des demandes de service sur place ce qui augmente énormément le coût des traitements contre les fourmis. Pouvez-vous m'aider ?

Réponse

La lutte contre les invasions de fourmis est de loin l’activité de contrôle parasitaire la plus compliquée à laquelle vous serez confrontés. Cela vient en partie de la biologie spécifique à certaines espèces, mais aussi de la difficulté à trouver l'emplacement du nid. En France, plus de 200 espèces de fourmis sont répertoriées ; aucun traitement « universel » ne peut donc à lui seul lutter contre toutes les espèces de fourmis.

Apprendre à connaître l’ennemi...

Les gels - appâts sont efficaces pour tuer les fourmis de façon massive et ne laissent pas de traces résiduelles. Sitôt qu'une zone d'activité est nettoyée, elle peut être à nouveau infestée par les colonies voisines. On parle souvent de l’« effet du vide », ce qui signifie que vous attirez de nouvelles colonies dans l’espace vide. Pour obtenir des résultats consistants, améliorez votre connaissance de la biologie et du comportement des fourmis et, dans la plupart des cas, ayez recours à plusieurs approches à la fois de façon à cibler les périodes où elles sont le plus vulnérables.

Pourquoi améliorer votre connaissance des fourmis ?

Jusqu'à présent, les meilleurs produits en matière de lutte contre les fourmis sont les gels appâts. Ils sont extrêmement efficaces pour éliminer de très grandes populations de fourmis nuisibles. 

Cependant, toutes les fourmis ne se nourrissent pas de tous les appâts. Pour lutter efficacement, il est donc essentiel de connaître leurs préférences. Mais pour compliquer encore plus les choses, leur attirance pour certains appâts est liée à certaines périodes de l’année. Tout dépend du stade de développement de la colonie et de ses besoins alimentaires. 

Lorsque tout se passe bien, les fourmis font le gros du travail en amenant l’agent insecticide directement dans leur colonie.

Expliquez à vos clients que l'élimination d'une colonie prend du temps

Les fourmis ne se nourrissent que de matières liquides car elles ne peuvent consommer d'aliments solides. Elles ramèneront dans leur colonie les appâts liquides que vous leur donnerez afin de nourrir les larves. Le principe n’est donc pas de tuer immédiatement la fourmi ayant consommé l’appât mais de l’utiliser comme « cheval de Troie » pour ramener au nid la substance létale pour tous les individus, y compris la ou les reines.

Ce processus prend certes du temps, mais le transfert de la substance active permet de décimer la colonie et de l'empêcher de se multiplier et survivre.

Malheureusement, pendant ce temps, les clients ne constatent pas d'amélioration significative et continuent de vous appeler. Pour qu'ils comprennent, expliquez-leur le processus ou alors prenez des mesures pour obtenir des résultats instantanés. 

Accélérer le processus...

Pour pallier à la lenteur du processus, utilisez un bon produit de barrière résiduelle capable de maîtriser les invasions de fourmis. Cela consiste à appliquer un spray résiduel sur les zones de progression des ouvrières et de les empêcher d’aller plus loin, notamment en protégeant les zones d’accès aux bâtiments (tours de portes, fenêtres, etc…. Cette application vous permettra de contrôler rapidement l’infestation visible des fourmis. Les clients seront satisfaits puisque plus aucune activité à l’intérieur des bâtiments ne sera visible et c'est ce qu'on veut !

En plus d’un traitement par barrière, utilisez des appâts pour éliminer les fourmis qui se trouvent dans les cavités du bâtiment, hors de portée des pulvérisations. Placez les appâts là où les fourmis ont facilement accès et ne seront pas dérangées. Montrez l’appât au client et expliquez-lui comment il agit. Ainsi, le client se sentira plus impliqué et plus susceptible de vous aider à résoudre le problème.

Peut-on utiliser les appâts seuls sans traitements résiduels ?

Oui, c’est possible. Parfois, c’est la seule option recommandée pour traiter le problème. Par exemple, de par leur nature, les fourmis pharaon ne pourront être contrôlées que par l'appâtage. Les colonies de fourmis pharaon contiennent plusieurs reines et, si celles-ci sont dérangées, elles s'échappent de leur colonie pour aller former plusieurs colonies satellites dispersées. Voilà donc que votre problème de fourmis s'est maintenant décuplé. A l'intérieur des hôpitaux où des précautions sont à prendre, seul le système de l'appât pourra être utilisé.

Gérer les supercolonies...

Originaire d’Afrique, la fourmi à grosse tête (Pheidole megacephala), ou encore la fourmi d’Argentine (Linepithema humile) sont des espèces très difficiles à contrôler. Les reines créent d'énormes supercolonies connectées entre elles qui peuvent s’étendre sur plusieurs hectares.

Il est pratiquement impossible de traiter toute la zone infestée, mais cela permet tout de même de réduire considérablement le nombre de fourmis. La zone traitée sera à nouveau infestée par les colonies voisines, mais entre temps, les clients ont eu un peu de répit.

Bayer recommande...

Maxforce Quantum de Bayer est un gel appât efficace. Sa formulation liquide permet d'attirer la plupart des espèces de fourmis. K-Othrine SC25, de son côté, vous apporte une solution de premier choix pour créer une barrière résiduelle autour de la zone infestée.