Lutte contre les puces

Le traitement des puces est l’une des activités de lutte antiparasitaire les plus spécialisées parce qu’elle implique l’application d’une fine brume d’insecticide sur toutes les surfaces horizontales où les puces sont présentes.

Dans les maisons, le traitement est particulièrement délicat car une application incorrecte risque d'endommager certaines surfaces de façon irréversible. La puce et ses larves ne choisissent pas un habitat en particulier. Il convient donc de s'assurer que toutes les surfaces sont entièrement couvertes afin de garantir la destruction des puces à tous les stades du cycle de vie.

 

Pourquoi retrouve-t-on les puces partout ?

Les femelles adultes trouvent leur source de nourriture chez l'animal et se nourrissent exclusivement du sang de leur hôte. Elles pondent des œufs et nourrissent leurs larves de gouttelettes de sang qu'elles excrètent depuis cette position d’alimentation. Partout où l’animal se déplace, les œufs et la nourriture des puces tombent continuellement autour de lui.
Peu de temps après, l’éclosion des œufs produit des larves qui ressemblent à des chenilles. Ces larves sont capables de se déplacer librement sur pratiquement n’importe quelle surface, à la recherche de nourriture. Les larves muent 3 fois pendant leur croissance et se nourrissent de matières organiques qu’elles trouvent facilement dans l’environnement de l’animal.

La connaissance du cycle de vie est la clé de leur élimination complète.

Lorsqu’ils ont atteint le troisième stade du cycle, les larves filent un cocon et se transforment en puces adultes. Ce cocon est complètement invulnérable, même pour les insecticides, et protège l’insecte de tout mal.

La puce adulte entièrement développée reste dans ce cocon sécurisé jusqu’au moment où elle en émerge. Cette période peut aller jusqu'à 12 mois. Les principaux stimuli pour l’éclosion sont la vibration et la température corporelle ; ces deux signaux indiquent qu’un hôte est à portée de la main. La probabilité d’obtenir un repas de sang immédiat est élevée.

La compréhension de ce cycle de vie complet est la clé du contrôle efficace de cet insecte. Dans toutes les infestations, plus de 85 % des puces existent soit sous la forme d’œufs ou sous la forme larvaire. C’est pourquoi ces étapes doivent être ciblées pour le traitement. L’utilisation d’un régulateur de croissance d’insectes vous aidera à contrôler les stades immatures du cycle de vie d’une puce.

Le contrôle des puces à ce stade signifie que 85 % de l’infestation n’atteindra jamais la maturité. Ce produit n’a cependant aucun effet sur un adulte lorsque sa phase de mue est terminée.

 

Comment pouvons-nous éliminer les autres 15% de la population ?

Commençons par les adultes qui représentent seulement environ 5 % d’une infestation donnée. Les produits adulticides tels que K-Othrine SC25 ou K-Othrine-ultra, ou encore Ficam WP,  sont tous très efficaces et tuent rapidement les puces adultes.

 

Bayer recommande...

Nous recommandons d’ajouter une petite goutte d’agent mouillant à la pulvérisation pour que le produit adhère au corps hautement cireux d’une puce adulte.

Il est préférable d’appliquer la solution insecticide comme une fine brume et de la pulvériser sur toutes les surfaces susceptibles d’être en contact avec  un animal domestique. Dans la phase de préparation, procédez à une inspection de la zone et recouvrez les surfaces sensibles (par exemple téléviseurs, meubles très polis, etc.). Les denrées alimentaires exposées doivent être tenues à l’écart. Recouvrez les bols de chien et les aquariums, et éteignez la pompe à air.

À l’extérieur, l’herbe doit être tondue ras, les zones sableuses doivent être ratissées et les endroits secs doivent être mouillés avant l’application. Les animaux doivent être tenus à l’écart jusqu’à ce que le produit pulvérisé ait séché.

Si vous souhaitez faire une pulvérisation à l’extérieur, nous vous recommandons vivement d’utiliser K-Othrine-ultra, car la combinaison de la deltaméthrine et de la tétraméthrine vous donnera à la fois un effet choc et la plus longue résidualité pour une gestion efficace de ce parasite difficile.

 

Qu’en est-il de l’élimination des 10 % au stade nymphal résistant ?

Aucun produit ne peut pénétrer dans le cocon protecteur et agir à cette étape. Par conséquent, comblez les insuffisances en modifiant physiquement l’environnement. L’éclosion des pupes est stimulée par la vibration et la température corporelle. Utilisez ces stimuli pour déclencher l’éclosion dans les périodes où les produits chimiques sont les plus actifs.

Dans de nombreuses situations, la présence de l’hôte est tout ce qu’il faut pour les stimuli. Cependant, si l’animal n’est plus présent, d’autres stimuli doivent être créés. Déplacez-vous lentement et méthodiquement à travers la zone, en piétinant le plus souvent possible pour stimuler l’éclosion des pupes. Le passage de l’aspirateur qui permet déjà d’enlever mécaniquement une partie des individus, peut également provoquer un stimuli suffisant pour l’émergence des formes adultes avant un traitement.

Une fois que la puce émerge et entre en contact avec la substance active, elle meurt rapidement et l’infestation est stoppée. La seule chose qui reste à faire est de traiter l’animal hôte.

 

Sensibilisez les propriétaires sur l’importance du traitement de leurs animaux domestiques

Le traitement du chien ou du chat n’est pas une activité de lutte antiparasitaire et aucun produit de lutte contre les ravageurs n’est enregistré pour une application directe chez les animaux.

Il existe d’excellents produits disponibles pour lutter contre les puces sur les animaux domestiques qui doivent être administrés par le propriétaire, dont la gamme commercialisée par Bayer Santé Animale.

SImples d'utilisation, ces produits contiennent de l’imidaclopride et peuvent être appliqués directement sur le cou et la colonne vertébrale de votre animal domestique. Répétez chaque mois pour garder votre animal sans puces.

Essayez d’obtenir plus d’informations sur les produits pour découvrir celui qui convient le mieux. Suivez toujours les instructions sur l’étiquette et ne dépassez jamais les volumes d’application recommandés.