Diagnostic Rongeurs en quelques chiffres

Les analyses réalisées ont permis de montrer une grande diversité d'espèces. Ainsi 20% des analyses montrent que les espèces en cause ne sont pas des rongeurs commensaux, une donnée importante à connaître avant de traiter inutilement et à perte avec des rodenticides !

Par ailleurs, contrairement aux idées reçues, la résistance est limitée, non seulement parce que les seuls cas identifiés concernaient une résistance à la bromadiolone et aux anticoagulants de première génération, mais en plus parce que ces cas étaient très localisés et non généralisés à l'ensemble du pays.

Enfin, les pathogènes très présents avec plus de 35% d'échantillons positifs montrent le risque encouru puisque les principales bactéries identifiées, clostridium et campylobacter, sont responsables de maladies comme la gastro-entérite et peuvent infecter les aliments, voire même les plaies.

Autant d'informations capitales à connaître avant de démarrer une lutte efficace !


Cas-Diagnostic-Rongeurs
Cas concrets
En savoir plus