Moustique

Classification

Catégorie de l'espèce Diptera

Caractéristiques

  • Tête sphérique, dont une grande partie de la surface est occupée par des yeux composés
  • Une paire d'antennes environ trois fois plus longues que la tête, quelque peu soyeuses chez la femelle et complètement touffues chez le mâle
  • Également sur la tête, une paire de palpes, une sur chaque côté de la trompe, lisses chez la femelle, recouvertes de touffes de poils chez le mâle.
  • Pièces buccales formant une longue et fine trompe saillante, conçue chez la femelle pour perforer
  • Une seule paire d'ailes membraneuses qui portent de minuscules écailles le long des nervures, ainsi qu'une frange d'écailles le long du bord postérieur.
  • La nervation des ailes est également typique, avec 6 nervures longitudinales, parmi lesquelles la deuxième, la quatrième et la cinquième sont fourchues
  • Tarses possédant cinq articles.

Répartition

Les moustiques sont des insectes omniprésents, qui peuvent se rencontrer dans presque tous les types de régions climatiques du monde. Suivant l'espèce, ils peuvent proliférer dans tous les types de flaques, de l’eau fortement polluée à l’eau propre, depuis les petites accumulations d'eau dans les boîtes en étain, jusqu'aux mares et aux ruisseaux ; telle est leur capacité d'adaptation.

 

Importance

Entraînant essentiellement un problème de piqûres saisonnières dans les climats plus froids, les moustiques peuvent constituer dans les régions tropicales les principaux vecteurs de certaines maladies. Ils peuvent transmettre celles-ci aux hommes et aux animaux et notamment la malaria, la filariose, la fièvre jaune, l'encéphalite et la dengue.
Les statistiques montrent que 270 millions de personnes sont infectées uniquement par la malaria et jusqu'à deux millions en meurent tous les ans. Ces chiffres font du moustique l’insecte le plus dangereux sur terre.

 

Cycle de vie

Le moustique s'accouple dans les 48 heures après la pupaison. La femelle ne s'accouple qu'une seule fois au cours de sa vie, car elle est capable de stocker le sperme du mâle dans des sacs à l'intérieur de son corps et de fertiliser elle-même les séries d'œufs suivantes.

 

Contrôle

Les habitats des larves peuvent être limités, plus particulièrement dans les environnements urbains, en scellant les égouts et les puits perdus, en supprimant les réceptacles contenant de l'eau comme les vieilles boîtes ou les pneus, etc. Dans d'autres situations, des méthodes physiques, telles que s'assurer que les canaux d'assèchement s'écoulent librement, évacuer les eaux stagnantes des sites de construction, des terrassements, etc., contribuent à réduire le problème.
Les moustiques adultes quant à eux peuvent être tués à l'intérieur des maisons en utilisant un aérosol ; leurs piqûres peuvent aussi être réduites en employant des répulsifs, des moustiquaires traitées, des vaporisateurs comme les spirales insectifuges, des treillis, etc. Des programmes de contrôle des vecteurs de maladies peuvent utiliser des pulvérisations de surface avec une activité résiduelle, appliquées à l'intérieur des maisons. Sinon, l'utilisation de traitements bas volume (ULV) ou des fog systèmes réduiront rapidement les populations adultes, à l'intérieur comme à l'extérieur.

Produits recommandés

Hygiène publique

K-Othrine® WG 250

Granulés dispersibles dans l'eau (WG)

Une mini dose pour une maxi efficacité

Voir le produit
Anti-vectoriel

Aqua K-Othrine®

Emulsion acqueuse (EW)

Le traitement spatial en base aqueuse pour un contrôle...

Voir le produit
Hygiène publique

Ficam® WP

Poudre mouillable (WP)

L’alternative aux pyréthrinoïdes pour un programme de...

Voir le produit
Hygiène publique

AquaPy®

Emulsion acqueuse (EW)

La solution naturelle pour le contrôle des insectes.

Voir le produit

Autres problèmes