Biocides : cinq règles pour les utiliser en toute sécurité

Les produits biocides sont des produits, destinés à tuer des organismes indésirables. Leur utilisation par les agriculteurs ne doit se faire qu'avec des précautions et des protections adaptées.

Print page

Rodenticides, insecticides, acaricides : l'agriculture utilise des produits appartenant à la catégorie des produits biocides, destinés à éliminer des organismes considérés comme nuisibles. Ces produits dépendent d'une réglementation européenne différente de celle des produits phytopharmaceutiques, même s’ils ont parfois des principes actifs communs.

La réglementation des produits biocides étant plus récente, un certain nombre de produits sont encore dans un régime transitoire. Mais transitoires ou pas, tous doivent être considérés comme potentiellement dangereux, d'autant plus qu'ils sont souvent utilisés dans des milieux fermés.

 

Règle n° 1 : s'informer sur chaque produit

La première source d'information est l'étiquette du produit. Elle indique son mode d'emploi et les mentions de danger sous forme de logos. Elle n'est cependant pas suffisante : la fiche de données de sécurité (FDS) doit aussi être lue jusqu'au bout (les informations spécifiques figurent à la fin).
Les distributeurs de produits biocides sont tenus de fournir la FDS de chaque produit à l'acheteur. Tous titulaires d'un Certibiocide, les distributeurs et fournisseurs sont la source d'information à privilégier. Les FDS Bayer sont également consultables directement depuis le site quickfds.com. Une autre source intéressante est le site Simmbad, du ministère de l'Environnement. L'accès « public » permet de retrouver les informations sur les produits.

 

Règle n° 2 : porter des protections adaptées

Le type de protection à employer dépend du produit et des modalités de contact avec l'utilisateur. Par exemple, pour les rodenticides sous forme de pâtes emballées à déposer dans une boîte, le contact est minime : des gants hygiéniques ou en nitrile suffisent. Lorsque ces produits sont granulés, les gants nitriles sont indispensables.
En revanche, dès qu'il s'agit de biocides à pulvériser (insecticides, acaricides), l'équipement de sécurité préconisé est plus conséquent : bien que les préconisations changent d'un produit à l'autre, il est généralement recommandé d'utiliser les gants nitrile (norme EN374), bottes nitrile, combinaison de protection chimique, tablier en nitrile, demi-masque avec lunettes ou masque total. Ces masques doivent être munis de deux filtres : un blanc qui protège des poudres (FFP 1,2, ou 3) et un de couleur contre les vapeurs (A, B, E, ou K, respectivement brun, gris, jaune ou vert), adapté au biocide. Dans tous les cas, il faudra se référer à l'étiquette du produit à appliquer pour connaître tous les EPI recommandés à l'application. Pour en savoir plus sur les EPI, consultez notre page dédiée aux EPI.

 

Règle n°3 : attention à la préparation !

Les études montrent que 90 % des risques de contamination se situent lors des étapes de préparation de la solution (dilution), surtout au niveau des mains et des bras. C’est pourquoi les équipements de protections doivent être mis en place dès la préparation.

 

Règle n° 4 : nettoyer et éliminer

Les équipements de protection réutilisables comme le matériel de pulvérisation doivent être nettoyés à l'eau, sur une aire spécifique. Ces eaux de rinçage sont à éliminer comme des résidus chimiques. Les équipements jetables usagés sont considérés comme des déchets spéciaux. Il existe des opérations de collecte spécifiques, souvent avec les PPNU.

 

Règle n°5 : du bon sens, toujours du bon sens !

// Ne pas manger, boire ou fumer pendant les opérations en lien avec le biocide. 
// Utiliser des équipements en bon état. 
// Ne pas déboucher une buse avec la bouche
// Ne pas vaporiser sur une surface verticale
// Respecter les durées d'utilisation des équipements. 
// D'une manière générale, les connaissances acquises par les agriculteurs lors de leur Certiphyto leur seront utiles pour bien gérer l’utilisation des produits biocides.