Gestion des mouches en élevage porcin

Une bonne gestion des mouches dans les élevages porcins nécessite des mesures de prévention et de contrôle. De plus, la maitrise des populations de mouches implique à la fois l’utilisation de techniques non chimiques et chimiques. Alors comment faire ?

Print page

// Le problème des mouches dans les élevages de porcs

Un contrôle efficace des mouches fait partie intégrante d’une production porcine moderne pour le maintien de la biosécurité, de la santé des animaux et d’une productivité élevée. 

Certains producteurs considèrent la présence des mouches comme une conséquence normale et inévitable de la production porcine. Cependant, de grandes populations d’insectes ont de nombreux impacts négatifs sur la santé et le bien-être des animaux. Contrôler les mouches dans les élevages de porcs est donc particulièrement utile.

De nombreux types de mouches peuvent être présents dans les élevages de porcs. Mais la plus visible est la mouche domestique Musca domestica. Les mouches adultes vivent généralement entre une et deux semaines. Pendant cette période, elles peuvent propager des agents pathogènes dans la ferme et aux porcs, notamment E. coli, Salmonella, Brachyspira hyodysenteriae (responsable de la dysenterie porcine), Lawsonia intracellularis (iléite) et la tuberculose. Les mouches peuvent également être une nuisance pour les porcs et devenir un problème de bien-être, et générer des plaintes de la part des voisins.

// Lutter contre les mouches en élevage : la meilleure stratégie 

Un plan de lutte intégré envisage l’utilisation de techniques de lutte antiparasitaire non dangereuses avant les insecticides (voir ci-après). En effet, la prévention proactive des problèmes de mouches est une approche plus efficace et durable que d’essayer de traiter de manière réactive une infestation établie de mouches. 

Il faut donc surveiller la population de mouches tout au long de l’année ; n’attendez pas que le nombre de mouches atteigne des niveaux inacceptables avant d’essayer de les réduire. Il est également nécessaire d’identifier les sites où les insectes se reproduisent et de mettre en œuvre un programme intégré de contrôle des mouches.

Ce plan se concentre sur la prévention et le contrôle des mouches en utilisant une gamme de mesures – à la fois des techniques de gestion et un contrôle physique et chimique. Il peut prendre la forme d’un document écrit que le personnel peut suivre.

// Prévention des mouches et mesures appropriées pour les installations porcines

Les installations porcines doivent suivre plusieurs recommandations pour prévenir efficacement les problèmes de mouches :

  • Mettez en place une stratégie efficace de gestion du fumier. La paille humide et sale et autres matériaux de litière constituent un habitat de reproduction parfait pour les mouches. Il faut donc les retirer au moins deux fois par semaine pour briser le cycle de reproduction des mouches qui est de sept jours.
  • Faites attention aux zones où des matières sales peuvent s’accumuler, telles que les coins et les rebords des enclos, et sous les mangeoires. Les larves sont incapables de survivre dans le lisier très liquide. Mais les caillebotis et les débris permettent aux mouches de se reproduire dans le lisier solide. Il faudra donc brasser el lisier pour le liquéfier. 
  • Vérifiez constamment les niveaux de lisier sous les caillebotis et les coins de l’enclos. Videz l’enclos ou nettoyez-le fréquemment.
  • Couvrez les sites où sont entreposées les carcasses pour empêcher l’accès des mouches.
  • Assurez une bonne aération pour éviter la condensation dans les bâtiments. Il faut que l’air circule autant que possible pour favoriser l’élimination de l’humidité du fumier et des autres zones de reproduction des mouches.
  • Nettoyez régulièrement les aliments renversés.
  • Contrôlez la végétation autour des porcheries.
  • Le vide sanitaire signifie que les bâtiments vides peuvent être soigneusement nettoyés et désinfectés. C’est l’occasion d’éliminer la majorité des insectes ainsi que leurs sites de reproduction.
  • Evitez de déplacer les équipements entre les bâtiments afin de réduire les risques de réinfestations.

Même si des mesures proactives de prévention des mouches sont en place, il est probable qu’il y ait tout de même quelques mouches. Vous devrez donc contrôler leur population.

// Mesures de lutte contre les mouches dans les élevages de porcs

Le protocole Bayer repose sur l’application d’un larvicide et de plusieurs insecticides adulticides. Il est important que les mêmes insecticides ne soient pas utilisés de manière intensive, car cela peut entraîner une résistance assez rapidement. Pour ralentir le développement de résistances, il est conseillé d’alterner les produits chimiques, en choisissant des produits à base de substances actives différentes.

Le larvicide Baycidal® Dimilin® SC15 empêche les larves de se transformer en mouches adultes. Les œufs et les larves représentent une bonne partie de la population de mouches. Il faut donc appliquer le produit de manière localisée au niveau sur les sites de reproduction (dans les lisiers ou directement sur la litière ou tas de fientes). Cela permet de réduire considérablement le nombre de nouvelles mouches adultes émergeant. 

Les adulticides s’appliquent au niveau des zones d’agrégation et de refuge des adultes. Ils empêchent les mouches de pondre plus d’œufs et de propager des bactéries et d’autres agents pathogènes dans la ferme. Il est préconisé de les intégrer en complément du larvicide. L’application de l’adulticide Solfac® Ultra se fait par pulvérisation au niveau des zones ou les mouches s’agrègent (murs, tuyaux, tours de fenêtres) ou par thermonébulisation également en l’absence des animaux.

Il est également possible d’utiliser l’adulticide alternatif à base d’extrait de fleur de pyrèthre Harmonix® InsPyr en nébulisation ou en traitement de surface au niveau des zones où les mouches s’agrègent.

En complément, on peut badigeonner des appâts insecticides QuickBayt® WG10 sur des supports à suspendre ou déposer QuickBayt® dans des coupelles.

Pour aller plus loin, téléchargez le guide technique de lutte contre les mouches en élevage. Vous y trouverez notamment un exemple de programme annuel spécifique aux élevages de porcs, avec un calendrier de traitements proposé (chimiques et non-chimiques).