Mouche

Print page

Classification

Catégorie de l'espèce Diptera
Famille Muscidae

Caractéristiques et comportement 


La mouche domestique est facilement identifiable à son thorax gris, ses grands yeux rouges et son corps recouvert de soies. Les adultes mesurent entre 6 et 7mm de long. Leurs yeux sont composés de plusieurs lentilles ce qui leur confère un large champ de vision. Plus grosses que les mâles, les femelles présentent un espace entre les yeux deux fois plus larges. Les mouches adultes peuvent vivre jusqu’à un mois. Elles se déplacent via les courants aériens, les animaux ou les véhicules. Attirées par les sources lumineuses, elles sont très actives à l’intérieur pendant la journée. Elles ont régulièrement besoin de se nourrir pour maintenir leur niveau d’énergie.
La mouche domestique affectionne les odeurs alimentaires, les matières en décomposition et les excréments. Elle ne peut ingérer que la nourriture liquide : pour y parvenir elle secrète de la salive sur les aliments solides afin de les liquéfier, puis de les absorber. 
Ses déjections fréquentes sont une nuisance dans les habitations ou établissements d’accueil du public.


Cycle de reproduction


La mouche domestique suit un cycle de reproduction très rapide au cours duquel elle subit une métamorphose complète. 
La prolifération est optimale dans des milieux chauds et secs. Les femelles pondent sur des matières organiques animales ou végétales en décomposition, fermentation ou putréfaction. On retrouve fréquemment des gîtes larvaires sur les fumiers dans le milieu agricole, ou dans les ordures ménagères et déchets des industries agro-alimentaires.
Les femelles adultes pondent 5 à 6 grappes de 75 à 100 œufs chacune, le plus souvent à la surface de matière organique en décomposition. Selon la température, les œufs éclosent en larve entre 8h et 3 jours après la ponte.
La larve (asticot) a une forme conique. Après s’être nourrie de la matière présente sur son lieu d’éclosion, la larve s’enterre ou se cache sous divers objets dans un endroit sec et frais. Elle s’entoure d’une coque, le puparium. Le stade pupal dure 3 à 28 jours à l’issue duquel la larve se transforme en adulte.
Une femelle peut pondre jusqu’à 800 œufs au cours de sa vie. Ce facteur corrélé à un cycle de reproduction court et des températures élevée explique les infestations rapides.
 

Des risques sanitaires et dégâts économiques


Associées à de mauvaises conditions d’hygiène, les mouches ont généralement une mauvaise image et ne sont pas les bienvenues dans les locaux d’entreprises, chez les particuliers ou dans les bâtiments d’élevages. Dans l’industrie pharmaceutique et les industries agroalimentaires, la présence d’une seule mouche peut entraîner des rappels de lots couteux. Dans certains lieux de fabrication, leur détection lors d’audit peut amener à des non-conformités majeures. Dans l’hôtellerie et la restauration, les mouches font fuir les clients.

En raison de son attirance pour les excréments et matières en décomposition, la mouche domestique porte et transmet de nombreuses bactéries et virus pathogènes. Plus de 100 pathogènes associés à la mouche domestique ont été identifiés comme responsables de maladies chez l’homme et les animaux. Parmi celles-ci figurent la typhoïde, le choléra, la dysenterie bacillaire, la tuberculose, la maladie du charbon, l’ophtalmie, la diarrhée infantile et les vers parasitiques. 

Les germes se transmettent aux aliments et aux surfaces de plusieurs manières : 

  1. Contact entre la mouche et l’homme ou sa nourriture
  2. Les excréments 
  3. Les régurgitations des mouches lors de leurs repas

Lors d’infestations prononcées, la mouche domestique se pose sans cesse sur les hommes et animaux au repos. Elle souille les habitations avec ses déjections et peut entraver durablement la notoriété des lieux d’accueil du public. Contrôler les invasions de mouches est donc un enjeu de santé public.



/// Téléchargez nos Guides Techniques de lutte contre les mouches !


Guide Technique Mouches HP  Guide Technique Mouches HR 

Recommended products

Insecticide hygiène rurale

K-Othrine® Flow 7,5

Suspension Concentrée (SC)

L’effet choc contre les mouches !

Voir le produit
QuickBayt Insecticide hygiène rurale

QuickBayt®

Granulés (GR)

L'insecticide appât pour la lutte contre les mouches.

Voir le produit
Insecticide hygiène rurale

QuickBayt® WG10

Granulés dispersibles dans l'eau (WG)

L'insecticide hautement attractif et facile d'application

Voir le produit
Insecticide hygiène rurale

Baycidal® Dimilin® SC15

Suspension Concentrée (SC)

Suspension concentrée destiné aux professionnels de la...

Voir le produit
Insecticide hygiène rurale

Solfac® Ultra

Concentré émulsionnable (EC)

Utilisé indifféremment en spray résiduel ou en...

Voir le produit